Comment travailler sa confiance en soi ? 

Sommaire

Identifier le contexte où vous manquez de confiance en vous

Les craintes peuvent différer d’une personne à l’autre, que ce soit pour réaliser une tâche inédite, négocier une augmentation salariale ou engager une conversation avec des personnes inconnues. Afin de vaincre ces craintes, il est essentiel de déterminer avec précision les contextes dans lesquels on manque de confiance en soi, de se fixer un objectif spécifique et d’élaborer un plan d’action efficace en conséquence.

Accepter l’échec

Vous avez suivi tous les conseils sur la confiance en soi et la pensée positive, mais vous avez tout de même échoué lors d’un entretien d’embauche par exemple ? 

Mais bonne nouvelle, les erreurs sont la meilleure façon de progresser, car elles nous permettent d’identifier nos lacunes, de nous entraîner et de faire mieux la prochaine fois. Accepter son imperfection est normal et cela ne signifie pas être nul, mais que nous avons la possibilité de nous améliorer. 

Nous avons connu l’échec depuis notre enfance, comme lors de nos premiers pas, notre premier rendez-vous ou notre premier entretien d’embauche. Les échecs ne sont pas une fatalité, mais plutôt une opportunité de nous améliorer en analysant le comment du pourquoi pour rectifier le tir. 

En acceptant le fait que nous pouvons échouer, nous avons la possibilité de travailler sur notre confiance en nous en étant moins sévères envers nous-mêmes, plus tolérants et en relâchant la pression. Si nous faisons de notre mieux, il est inutile de nous en vouloir indéfiniment. Il est important de comprendre nos erreurs pour avancer et passer à autre chose.

Vous fixez des objectifs réalistes

Il est déconseillé de se fixer des objectifs irréalistes et inatteignables. Cette surestimation de vos capacités, vous coûtera quelques années difficiles avec un grand manque de confiance en vous. Il est donc préférable d’établir des objectifs et des aspirations qui correspondent à vos compétences, vos limites et vos perspectives d’évolution. Il est important de se fixer des objectifs intermédiaires plus modeste pour ressentir des réussites ponctuelles et qui contribue à augmenter la confiance en soi

Vous pouvez par exemple opter pour la méthode SMART. Il s’agit de vous fixer des objectifs réalisables et atteignables pour avoir plus de chances de les atteindre. 

Vous devez donc définir des objectifs : 

  • Spécifiques : Définis précisément ce qui doit être fait, par qui et comment ? 
  • Mesurables : Dont la quantité et la qualité doivent pouvoir être évaluées précisément 
  • Acceptables : Atteignables 
  • Réalistes : Envisageable et suffisamment motivant 
  • Temporellement définis : délimité dans le temps

Tous les succès permettent de booster votre confiance en vous. Avancez petit à petit et encouragez vous lorsque vous avez atteint un objectif. Cela permettra aussi de pousser progressivement les limites de votre zone de confort. 

Apprendre à se féliciter

Il est important de cultiver sa confiance en soi pour agir sur son bonheur. Se féliciter chaque jour est un bon entraînement pour renforcer sa confiance en soi. Il est recommandé de se féliciter pour 3 choses dont on est fier.e. Au début cela peut sembler difficile car nous sommes souvent habitués à voir ce que nous avons encore à accomplir plutôt que ce que nous avons déjà réussi. 

Il peut s’agir de petites choses comme avoir fait le ménage alors que vous n’en aviez pas envie, finir un livre plutôt que d’avoir regardé la télé, avoir fait du sport…. En se félicitant régulièrement, nous renforçons notre confiance en nous et notre capacité à agir pour être heureux. Nous apprenons aussi à apprécier l’instant présent et  nous concentrer sur ce que nous avons plutôt que ce que nous n’avons pas. 

Apprenez à dire non

Le fait d’accepter systématiquement de faire des choses pour satisfaire les autres peut sembler bénéfique pour les relations sociales, mais cela peut en réalité compromettre notre confiance en nous. 

En disant oui à des choses que nous ne voulons pas faire, nous nous soumettons à une situation de contrainte et avons l’impression de ne pas être maître de nous-mêmes. Cela peut nous faire sentir inférieurs aux autres et réduire notre confiance en nous. 

En revanche, en apprenant à dire non et à s’affirmer en expliquant pourquoi nous refusons de faire quelque chose, nous nous plaçons sur un pied d’égalité avec les autres.

Dire non peut donc être un moyen efficace de renforcer notre confiance en nous.

 

Prenez des initiatives

Le manque d’estime de soi provient souvent de cette tendance à éviter de prendre des risques. Chaque fois que vous oserez faire des choses, que vous n’auriez jamais pensé réussir auparavant, vous fera gagner en confiance en vous.



Faites des exercices

Travailler sur sa confiance en soi est important et peut être réalisé à travers divers exercices. 

Vous pouvez par exemple, vous remémorer certains objectifs que vous avez atteints et la fierté que cela vous a apportée. 

Vous pouvez aussi prendre le temps de noter sur un papier, de manière concrète vos qualités qui font de vous une personne compétente. N’hésitez pas pour cet exercice de demander à vos proches de vous aider. 

Adoptez des pensées positives

La méthode Coué, peut être utilisée pour renforcer votre confiance en vous. En effet, elle consiste à s’auto suggérer des choses positives. Elle part du postulat que “toute pensée que nous avons en tête devient réalité. 

Au lieu de vous dire “je suis nul” “je n’y arriverai pas”, dites vous “je fais de mon mieux chaque jour”

Vous verrez cela fera une grande différence pour votre estime de vous. 

Pour plus de conseils, suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Bénéficiez d'un échange gratuit avec un conseiller Sensei :

group 11 3.png

Vous avez apprécié cet article ?

Partagez-le sur Facebook
Partagez-le sur Twitter
Partagez-le sur Linkedin
Partagez-le sur Pinterest

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Sommaire